4G1 – Espaces et paysages de l’urbanisation

Plus d’un être humain sur deux dans le monde vit aujourd’hui en ville. L’augmentation et la concentration de la population urbaine transforme les paysages de façon verticale (par les grands immeubles) et horizontale (par l’étalement urbain). Mais cette croissance urbaine a aussi des impacts sur les fonctions même de la ville – ou de certaines villes – qui pèsent de plus en plus dans les échanges mondiaux. Enfin, habiter les grandes villes aujourd’hui est aussi synonyme d’inégalités sociales et spatiales.

Problématique : Quelles sont les caractéristiques des grandes villes du monde ?

I – Paysages urbains

A) Etude de cas : comprendre les paysages d’une grande ville, réaliser un croquis de paysage urbain

Fiche élève n°1 – correction


Etude de cas Londres

1°) Présentez le document 1. A l’aide de la photographie qui se trouve sur votre table, situez précisément la « south bank » (utilisez pour cela au moins 2 repères).
Le document 1 est un extrait d’un article paru dans le journal Libération. L’article intitulé « Londres inaugure le « Shard », plus haut gratte-ciel européen » a été écrit par l’Agence France Presse le 3 juillet 2012. La south bank se trouve au sud de la Tamise, en face du CBD de Londres, le quartier des affaires.

2°) Quelles sont les caractéristiques de ce nouveau quartier ? Justifiez votre réponse par des exemples.
Le quartier de la South Bank a vocation à être à la fois un quartier d’habitation résidentiel ett un nouveau quartier d’affaire. Ainsi le Shard, conçu par un des deux architecte sdu centre Pompidou, comporte « un hôtel cinq étoiles », des « restaurants de luxe » et des bureaux et commerces.

3°) D’après la photographie, quel type de quartier est « la City » ? Justifiez votre réponse.
La city est le quartier des affaires de Londres reconnaissable à ces hauts immeubles de bureaux (la skyline)

4°) Présentez le document 2. Que pouvez-vous dire de la périphérie de la ville de Londres ?
La carte intitulée « Les inégalités du grand Londres par municipalités » représente le % de personnes vivant avec un bas salaire dans la périphérie de Londres. Cette carte montre ainsi que les périphéries de Londres sont très diversifiées et que les écarts entre municipalités riches et municipalités pauvres est très important.

Etude de cas Sao Paulo

1°) Présentez le document 1. Que s’est-il passé au Brésil en 2014 ? Pourquoi le journaliste parle-t-il de «  l’envers du stade » ?Le document 1 est un extrait d’un article intitulé « L’envers du stade. Sao Paulo ou l’impossibilité d’une ville », paru dans le quotidien Le Monde le 11 juin 2014 peu de temps avant la coupe du monde de football qui s’est déroulé au Brésil. L’expression « l’envers du stade » fait référence à la coupe du monde 2014 qui s’est déroulée au Brésil. En effet, alors que le Brésil multiplie la construction de bâtiments sportifs pour les touristes amateurs de football, une grande partie des brésiliens eux vivent toujours dans la misère.

2°) Situez le stade des Corinthians (utilisez les repères énoncés dans le document)Le stade des Corinthians se situe à 39 km à l’est du centre ville de Sao Paulo, au bout de la ville « à l’extrème est de la ville »

3°) Décrivez précisément l’environnement du stade. Quelles sont les caractéristiques de ce quartier ? Le stade est entouré d’une part de quartiers résidentiels populaires et d’autre part de favelas. Le quartier dans lequel est construit le stade est donc un quartier populaire. Cependant on constate qu’en plus d’une station de métro et de train, un centre commercial et des parkings ont été construits.

4°) Quel élément de la photographie montre que Sao Paulo est une très grande ville ?>La photographie montre de très nombreuses routes enchevêtrées, si de nombreuses routes sont nécessaires c’est qu’il y a un trafic important (un flux), c’est donc le signe d’une très grande ville.

Etude de cas Los Angeles

1°) Présentez le document 1.Quels sont les problèmes de la ville de Los Angeles ? Pourquoi ? Le document 1 est un extrait d’un article scientifique intitulé «Maitriser l’étalement urbain» et publié par Enrgie-Cités / ADEME en 2003. Selon cet article, le problème majeur de Los Angeles est la circulation automobile. Los Angeles elle est traversée par 6 autoroutes à sept voies et les embouteillages y sont très importants. Par ailleurs le nombre de voiture augmente plus vite que la population. Ainsi selon l’article « la circulation automobile a augmenté de 59% » alors que « la population de la zone métropolitaine a augmenté de 20% »

2°) Repérez sur la photographie les quartiers de San Fernando et de South central. Décrivez le paysage de ces quartiers. San Fernando est au nord ouest de Los Angeles dans une zone de verdure éloignée du centre ville. South central est au centre de Los Angeles. Les immeubles semblent de petite et moyenne hauteur.

3°) Présentez le document 2. Repérez les quartiers de San Fernando et South Central, que pouvez-vous dire de la richesse respective de ces deux quartiers ? >Le document 2 est une carte intitulée « évolution du nombre de sans domicile fixe à Los Angeles » et datée de 2011. Cette carte montre les écarts de richesses entre les municipalités de Los Angeles. Et notamment entre les deux quartiers précédemment cités.

4°) Que peut-on en conclure sur les périphéries de Los Angeles ?Les périphéries de Los Angeles sont très diverses et inégalitaires.

Croquis de paysage :

croquis-londrescroquis-sao-paulocroquis-los-angeles


Vocabulaire

Central Business District : Quartier regroupant des activités à très forte valeur ajoutée financière (sièges sociaux, sociétés spécialisées dans les transactions, etc) et les services de proximité (commerces, restauration) qui leur sont attachés. Ce quartier se caractérise par sa verticalité, c’est à dire la concentration d’immeubles à hauts étages formant un paysage urbain (skyline) facilement repérable.

Périurbanisation : La périurbanisation désigne l’extension des villes au détriment de l’espace rural. On parle également d’étalement urbain. C’est donc ce qui se situe au-delà de la banlieue.

Banlieues (Suburbs) : Espace hétérogène situé à proximité du centre-ville. Les banlieues sont un espace essentiellement résidentiel : les gens habitent en banlieue et travaillent le plus souvent en ville.

Réseaux : Un territoire est structuré par des réseaux de transports (axes routiers, ferroviaires, fluviaux, transports urbains…)

Mégapole : Une mégapole est une très grande agglomération de plus de 10 millions d’habitant.

B) Centres et périphéries

La notion de centres en géographie ne doit pas être confondu avec le cœur d’une ville ou d’une région. Les centres sont les espaces urbains où se concentrent l’activité humaine, culturelle, politique et économique. Au centre historique s’ajoute ainsi le(s) centre(s) des affaires (CBD) mais aussi les centres commerciaux, politiques etc.

Les centres des grandes villes sont attractifs, ils attirent à eux un flux – c’est à dire un mouvement – important de travailleurs, touristes et consommateurs vivant en périphérie. Les mobilités sont facilitées par les réseaux de transports qui se diversifient pour plus de fluidité.

Les périphéries s’étendent autour de la ville en empiétant sur l’espace rural. Elles se caractérisent par leur hétérogénéité sociale : banlieues résidentielles aisées, quartiers populaires, espaces périurbains lointains de classe moyenne ou supérieure.

Schéma de l’étalement urbain ( à connaitre)

schema-etalement-urbain

II – Les fonctions de la ville

A) Etude de cas : comprendre les fonctions des grandes villes, leur hiérarchie


Fiche élève n°2 – correction

Londres est une ville qui dispose de fonctions de commandement importantes. Londres est tout d’abord un centre économique de niveau européen et mondial. Ainsi le quartier d’affaire de Londres, La City, qui emploie plus de 300 000 personnes, domine les activités bancaires internationale, le commerce mondial et le domaine de l’assurance. Ainsi selon un article paru dans le journal le Le monde et daté du 26 avril 2006 : « Près de 40% des patrimoines gérés en Europe… se font à Londres  » et la ville gère « 50% des commissions provenant du trafic maritime international et 29% des assurances souscrites par les compagnies aériennes« .

Londres regroupe par ailleurs des fonctions politiques aussi bien du point de vue national (Lieu de résidence de la famille royale, Buckingham palace et de Westminster, le parlement anglais) qu’international (Londres est le coeur d’un réseau nommé le Commonwealth qui regroupe de nombreux pays dont des anciennes colonies britanniques telles que l’Inde ou l’Australie).

Enfin Londres est une capitale culturelle et ce depuis de nombreuses années, capitale du théâtre élisabéthain au XVI ème siècle, capitale du pop rock dans les années 60, c’est aujourd’hui un lieu privilégié de concert, d’expositions d’art etc.

En plus de ces fonctions, l’aire métropolitaine de Londres (13, 6 millions d’habitants) est fortement connectée au monde par des réseaux de transports nationaux et internationaux (aéroports de Luton, Gatwick, Stansted et Heathrow, Eurostar) et par des flux financiers très importants qui la relie aux autres grandes villes du monde.

***

Sao Paulo est une ville qui dispose de fonctions de commandement importantes. La plus grande ville du Brésil est tout d’abord un centre économique de niveau continental et mondial. Ainsi le quartier d’affaire de Sao Paulo qui concentre banques et institutions économiques dans l’avenue Pauliste est – selon un extrait de l’article de Martine Droulers paru en 1998 dans l’information géographique n°4 : « l’agglomération contribue à 23% du PIB (…) Sao Paulo est la première place bancaire du pays (…) et abrite aussi les deux plus grandes bourses de l’Amérique latine ».

Sao Paulo dispose par ailleurs d’un poids démographique important. Regroupant 10% de la population nationale, soit plus de 21 millions d’habitants, la mégapole est la plus importante du Brésil et du continent sud-américain (derrière Mexico et New-York pour l’Amérique du nord).

Enfin, Sao Paulo est un centre culturel de plus en plus important, avec un étudiant sur trois qui y vient pour se former et de nombreux musées et centre d’art mis en avant dans les cartes touristiques de la ville.

En plus de ces fonctions, l’aire métropolitaine de Sao Paulo est fortement connectée au monde par des réseaux de transports nationaux et internationaux (deux aéroports) et par l’organisation d’événements d’ampleur mondiale tels que la participation aux Jeux Olympiques 206 et à la coupe du monde de football 2014.

***

Los Angeles est une ville qui dispose de fonctions de commandement importantes. Los Angeles est tout d’abord un centre économique de niveau continental et mondial. Ainsi la création du quartier d’affaire de Bunker Hill dans les années 1980 témoigne de la volonté de Los Angles de se positionner en tant que métropole mondiale, au même titre que d’autres grandes villes. La ville connue pour son étalement urbain organise à présent ses quartiers d’affaire dans la verticalité.

Los Angeles, deuxième agglomération des Etats-Unis derrière New-York, par la taille (16,5 millions d’habitants), est une ville cosmopolite, point d’entrée de nombreuses migration. Elle regroupe des fonctions politiques importante du point de vue local et régional. (Mairie, Police, prison…)

Enfin Los Angeles est une capitale culturelle et de loisirs de rang mondial. De nombreuses universités prestigieuses se trouvent dan l’agglomération de Los Angeles et la plupart des buildings des quartiers des affaires ont été construits par des architectes de renom. Mais c’est surtout pour ces activités de loisir au premier rang desquels Disneyland et Hollywood que L.A. est internationalement connue.

En plus de ces fonctions, l’aire métropolitaine de Los Angeles est fortement connectée au monde par des réseaux de transports nationaux et internationaux (L.A. International airport relié au quartier d’affaires par des navette circulant toutes les 30 minutes) et par des flux financiers très importants provenant notamment d’Hollywood qui la relie aux autres grandes villes du monde.

B°) Les métropoles, des lieux de commandement

Les grandes villes du monde sont des lieux de commandements, c’est à dire qu’elles dominent un espace régional, national ou international. On les appelle des métropoles.

Métropole : La métropole est un ensemble urbain de grande importance qui exerce des fonctions de commandement économique, politique et culturel sur une région et qui est intégrée au reste du monde par des flux (mouvements) visibles (réseaux de transports) et invisibles (flux financiers, d’information).

capture-decran-2016-09-15-a-21-31-31

III – Inégalités sociales et spatiales dans les métropoles

Les aires urbaines sont marquées par de fortes inégalités socio-économiquesqui se traduisent dans l’occupation de l’espace urbain :

  • Les villes-centres abritent des populations plutôt aisées. Des quartiers populaires sont réhabilités, le prix des loyers augmente et la population change (plus de catégorie sociales supérieures), c’est la « gentrification« .
  • Les plus pauvres sont relégués dans les banlieues lointaines et défavorisées (« grands ensembles » ou ghettos)
  • Enfin, dans de nombreuses métropoles, on retrouve des bidonvilles qui concentrent des populations extrêmement pauvres.

Gentrification : La gentrification désigne l’embourgeoisement des quartiers populaires situés à la périphérie proche du centre ville. Ces quartiers subissent d’importantes transformation au niveau du commerce, de l’habitat et des classes sociales qui y résident. (Forte augmentation des loyers)


Fiche activité n°3- La gentrification de l’East London

http://www.lespetitesjoiesdelavielondonienne.com/balade-a-east-london-de-shoreditch-a-hackney/

Google Map, Londres

http://www.rfi.fr/emission/20151019-londres-gentrification-shoreditch-logement.

http://www.banksy-art.com/artiste-engage.html

http://www.1stforprint.co.uk/ebaylistings/products/banksy/Banksy_277_preview.jpg

Dossier n°1 – La gentrification de l’East London